La gestion des écrans en temps de pandémie

Comment m’en sortir en tant que parent?


Source | Centre RBC d'expertise universitaire en santé mentale


Un des éléments positifs de la situation de pandémie actuelle est certainement le fait qu’elle nous amène à vivre davantage de moments en famille. Bien que ces moments soient précieux, ils comportent leur lot de défis! Que vous ayez des enfants d’âge primaire ou des adolescent(e)s, la gestion des écrans en fait certainement partie.

La recette miracle n’existe pas!

Bien qu’il serait rassurant d’avoir une recette toute simple sur la gestion des écrans, le caractère unique de chaque enfant et de chaque situation familiale ne permet pas l’établissement de règles claires qui conviennent à tous. Il revient donc à vous, comme parent, de définir les consignes à mettre en place dans votre maison. Fort heureusement, il existe des lignes directrices pour vous aider.

Voici quelques questions à vous poser afin de guider vos décisions :

  • Quelle utilisation mon enfant fait-il des écrans? Soyez attentif à la façon dont votre enfant utilise les écrans. Il y a une grande différence entre écouter des vidéos sans contenu sur YouTube et parler avec ses grands-parents sur FaceTime. Ce n’est donc pas le temps passé devant l’écran qui compte le plus, mais plutôt l’utilisation qui en est faite. Le contenu regardé est-il éducatif? Permet-il des échanges sociaux positifs? Entraîne-t-il des émotions et des réactions souhaitables chez l’enfant?
  • Quel est l’impact sur son fonctionnement? La réaction aux écrans est très variable d’un enfant à l’autre. Portez une attention particulière aux impacts des écrans sur le fonctionnement de votre enfant. Devient-il irritable ou colérique à la suite d’une période d’écran? Présente-t-il des difficultés de sommeil? A-t-il tendance à s’isoler?
  • Est-ce que mon enfant a un bon équilibre entre son temps d’écran et les autres sphères de sa vie? Observez ce que fait votre enfant en dehors des heures d’écran. Arrive-t-il à s’investir dans les autres sphères de sa vie (activités sociales ou familiales, activités de loisirs, études, etc.)?

Voici également quelques conseils pour établir un cadre bienveillant et efficace pour faciliter la gestion des écrans :

  • Mettre en place des consignes claires et les maintenir dans le temps. Plus vos consignes seront claires et connues des membres de la famille et plus elles seront appliquées de façon constante et cohérente et moins il y aura de risque de conflits.
  • Impliquer votre enfant dans l’élaboration de ces consignes, particulièrement s’il est à l’âge de l’adolescence. En faisant des compromis avec lui, vous lui donnerez un certain sentiment de contrôle sur la situation, ce qui favorisera son adhésion aux règles.
  • Laisser la chambre à coucher de votre enfant sans écran, particulièrement la nuit. Vous seriez étonné(e) de voir combien de textos ou de notifications peuvent entrer sur le cellulaire de votre ado durant la nuit et ainsi nuire à son sommeil.
  • Fermer les écrans lorsqu’ils ne sont pas utilisés. Le bruit et la lumière des écrans captent facilement notre attention et perturbent nos autres activités.
  • Identifier avec votre enfant les activités alternatives à l’utilisation des écrans. Bon, ici, la situation de pandémie nous met quelques bâtons dans les roues et nous demande de faire preuve de créativité!
  • Être présent(e) et engagé(e) lorsque votre enfant utilise des écrans. Ouvrez le dialogue avec votre enfant en vous intéressant à ce qu’il fait sur les écrans. Qu’est-ce que tu aimes dans ce jeu? Comment cela fonctionne-t-il? Peux-tu m’aider à me créer un compte? Non seulement vous favoriserez la communication avec votre enfant, mais vous aurez également accès à des informations pertinentes sur l’utilisation qu’il fait de ses temps d’écran et vous vous assurerez que le contenu est approprié à son âge.
  • Aider votre enfant à développer sa pensée critique face aux médias qu’il consomme. Posez-lui des questions sur le sujet, sur la façon dont le média fonctionne, sur les effets qu’il a sur ses sentiments, sur son utilité, sur sa représentativité par rapport au monde réel, etc.
  • Agir en modèle. Respectez vous-même les consignes que vous avez mises en place par rapport à l’utilisation des écrans. Observez vos propres habitudes par rapport aux écrans et montrer l’exemple en adoptant de saines habitudes d’utilisation.
  • Éviter l’espionnage. Ne consultez par les comptes de votre enfant sans sa permission. Il pourrait l’interpréter comme une intrusion dans sa vie privée et deviendra réticent à maintenir le dialogue.
  • Éviter de bannir complètement les écrans. L’aspect d’interdit incitera votre enfant à les utiliser davantage. De plus, il n’y a pas que des côtés négatifs aux écrans, bien au contraire! Une saine utilisation des écrans peut notamment offrir des occasions d’apprentissage, de socialisation, de moments partagés en famille et peuvent avoir des effets positifs sur le bien-être.

La situation de pandémie actuelle vient certes complexifier la gestion des écrans puisqu’elle bouscule nos repères habituels et limite les activités alternatives. Faites donc preuve de bienveillance et d’indulgence entre vous, acceptez de faire des erreurs, de douter et de ne pas tout contrôler. Ce faisant, vous démontrerez à votre enfant que les erreurs sont sources d’apprentissage et qu’il n’est pas nécessaire d’être parfait.

 

Auteure :

Joelle Lepage, coordonnatrice du Centre RBC d’expertise universitaire en santé mentale, Université de Sherbrooke

 

Références :

HabiloMédias (2014). Accompagner votre enfant dans son visionnement – fiche-conseil.

HabiloMédias (s.d.). Utilisation excessive d’internet – Aperçu.

HabiloMédias (s.d). Réagir à l’utilisation excessive.

Pondi, M. et Groupe de travail sur la santé numérique (2019). Les médias numériques : la promotion d’une saine utilisation des écrans chez les enfants d’âge scolaire et les adolescents. Paediatr Child Health, 24 (6), 409-417.

 

Lien utile :

Coffret bien-être du Centre RBC d’expertise universitaire en santé mentale

Centre RBC d’expertise universitaire en santé mentale

   https://sante-mentale-jeunesse.usherbrooke.ca
   @CentreRBCdexpertise

Mission :
Favoriser la santé psychologique de la population générale.
Services offerts :
  • Ressources et conseils pour mieux préserver votre santé mentale
  • Ateliers virtuels pour les jeunes et les parents
  • Liste d’organisations et d'associations crédibles qui vous proposent aussi des ressources