Parler d’anxiété sans stress

Des stratégies pour aider votre enfant


Source | Centre RBC d'expertise universitaire en santé mentale


Le stress et l’anxiété sont de plus en plus reconnus comme un enjeu touchant les enfants et les adolescents, mais aussi leurs parents! Ils sont omniprésents et susceptibles de toucher tout le monde, sans égard au sexe, au statut socio-économique ou à l’origine ethnique.

Stress ou anxiété?

Le stress est une réaction universelle normale et surtout nécessaire à l’être humain. Il s’agit d’un signal d’alarme qui amène l’individu à se mobiliser pour s’adapter et survivre. Le stress est nécessaire lorsqu’il est bien dosé. Par contre, pas assez ou trop de stress entraîne des conséquences négatives sur le fonctionnement.

L’anxiété se manifeste plutôt devant l’anticipation d’une situation qui n’a pas besoin d’être réelle. C’est la tendance à se créer des scénarios catastrophes et à se faire des peurs avec des choses qui ne sont pas arrivées. Elle devient problématique quand elle impacte le fonctionnement de l’enfant et entraine de la détresse. Dit simplement, c’est la peur d’avoir peur!

Plusieurs enfants anxieux souffrent en silence. Pour d’autres, l’anxiété se manifeste par des comportements d’opposition ou des crises de colère. Il est donc important, comme parent, de se questionner sur ce que certains comportements peuvent cacher.

Et si au lieu d’éviter ce qui lui fait peur, votre enfant s’y exposait?

Il est tout à fait normal de chercher à éviter ce qui nous effraie. N’avez-vous pas vous-même ce réflexe tout à fait humain? L’évitement a pour effet de diminuer l’anxiété dans l’immédiat, mais à long terme, il entraîne une augmentation de nos peurs et donc, de notre anxiété.

Il est donc important d’amener votre enfant à faire face à ce qui lui fait peur. C’est ce qu’on appelle l’exposition. Bien qu’elle puisse augmenter l’anxiété à court terme, elle est bénéfique à long terme et permet à votre enfant de devenir de plus en plus confortable devant des situations qu’il avait tendance à éviter. Accompagnez-le, à travers de petits pas, à s’exposer aux situations anxiogènes. Vous en sortirez tous deux gagnants!

Quelques stratégies en rafale pour vous permettre d’aider votre enfant

Comme parent, vous pouvez mettre en place une multitude de stratégies pour venir en aide à votre enfant. Entre autres, vous pouvez :

  • L’aider à apprivoiser ce qui le rend anxieux;
  • Agir en modèle et montrer l’exemple;
  • Lui offrir un environnement sécurisant et bienveillant;
  • Favoriser son autonomie et son indépendance;
  • Diminuer les sources de pression;
  • Être à l’écoute;
  • L’accompagner dans l’adoption de saines habitudes de vie;
  • L’accompagner dans l’adoption de stratégies de gestion de stress.

Pour en connaître davantage, consultez la fiche ci-dessous Parlez d’anxiété sans stress… pour les parents.

Auteures :
Joelle Lepage et Danyka Thérriault
Coordonnatrices au Centre RBC d’expertise universitaire en santé mentale

Voyez aussi :
Dépression chez votre ado : comment agir efficacement?

Reconnaître l’intimidation et agir

Votre enfant est-il anxieux?

Le stress chez les enfants du primaire

Fiche : Parler d’anxiété sans stress… pour les parents

Ce document du Centre RBC d'expertise en santé mentale est un outil de référence pour permettre aux parents de développer leurs connaissances sur l’anxiété et les outiller sur des stratégies concrètes pour bien accompagner leur enfant à faire face à l’anxiété.

Centre RBC d’expertise universitaire en santé mentale

   https://sante-mentale-jeunesse.usherbrooke.ca
   @CentreRBCdexpertise

Mission :
Favoriser la santé psychologique de la population générale.
Services offerts :
  • Ressources et conseils pour mieux préserver votre santé mentale
  • Ateliers virtuels pour les jeunes et les parents
  • Liste d’organisations et d'associations crédibles qui vous proposent aussi des ressources